La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Marie-Hélène Carrier et Facebook


Abonnez-vous à mon infolettre!

Partagez mes découvertes!

« Ma mission est de vous aider à reprendre votre pouvoir sur votre vie par la connexion avec soi, l'amour de soi et la découverte de soi.

Pour ce faire, changer assainir la nutrition et la charge toxique est cruciale!»

- Marie-Hélène Carrier

5 raisons scientifiques de manger avant d'avoir trop faim

5 raisons scientifiques de manger avant d'avoir trop faim

Posté le 2017/04/02

faim trop manger grosse portion mauvais choix difficile maigrir

La grande faim qui prend d'un coup est décidément ton pire ennemi pour maintenir un poids santé. Tu sais, cette faim qui arrive dès le retour du boulot et qui te fait aller directement vers l'armoire à cochonneries ou bifurquer vers le mauvais restaurant à fast-food. Voici 5 raisons d'y remédier et de cesser de vous taper sur la tête quand cette faim vous fait faire les mauvais choix. Ce n'est pas une question de volonté quand cette grande faim nous tombe dessus! Même une nutritionniste aurait envie de poutine!

Enregistrer

 

1) Quand la faim atteint un niveau " J'ai hâte de manger", le cerveau fait des choix très précis en vue de te préserver des méfaits de la famine.  30 minutes avant  d'être affamé, ton corps t’envoyait déjà des signaux de faim, auquel tu n'as pas répondu. Cela a suffi pour croire que tu n’avais pas trouvé de nourriture et que par conséquent...  tu es en période de disette ou ...que tu es dans le désert. Il se prépare donc à rendre tes 5 sens en mode "survie à la famine": avoir des envies pour du gras et du sucre. Gras + Sucre = des envies pour quels types d'aliments???

Réponse : Biscuits, frites, poutines, croustilles, fromage et pain, craquelins, etc. Vous vous reconnaissez?

 Et surtout, tu ne pourras te résoudre aux portions recommandées pour atteindre un poids santé. Les portions idéales qui sont majoritairement proportionnel au volume de ton poing et de ta paume de main sont agréables à consommer quand la faim est présente, sans sensation de hâte.

 

2) L'appel du gras est normal en période de disette!

Un gramme de gras fournit 9 calories et un gramme de protéine fourni 4 calories.

Normal que tu ne sois pas attiré par un morceau de poulet ou une canne de thon à cet instant précis!

 

3) L'appel du sucre est aussi normal, car c'est le seul carburant que le cerveau utilise. En période de famine, ton cerveau doit rester alerte et concentré à trouver de la nourriture.  Sans sucre ou glucides, le cerveau tomberait dans le coma. Il est bien normal que ton corps soit naturellement attiré par des sources de glucides.Toutes les sortes de farines en contiennent, les fruits, le lait, le yogourt, les légumes sucrés comme les carottes et... les sucreries commerciales.

 

4) En période de grande faim, ton corps cherche les sources de glucides qui s'absorbent le plus vite possible (indice glycémique élevé) dans ta circulation sanguine:

les sucres ajoutés et les sources de farines blanches sont alors recherchés par ton instinct primal.

Ta grande faim indique que ton taux de sucre est plus bas qu'avant et ton corps ne peut accepter cet état. Il cherche alors à faire remonter ce taux de sucre à un niveau acceptable et ce, le plus vite possible!  En 15 minutes, ces aliments de piètre qualité remonteront ce taux, mais au détriment d'une énergie qui rechutera possiblement dans la même heure.  Et le cercle vicieux de la grande faim et des mauvais choix recommencera sans cesse.

 

5) La grande faim amène un grand stress au corps, qui lui se manifeste par une montée du cortisol. Cette hormone de stress qui est envoyée par tes glandes surrénales. Ces glandes qui produisent aussi l'adrénaline pour fournir le petit boost de courage et d'énergie supplémentaire nécessaire en cas de soucis.

Toutefois, le cortisol est aussi l'hormone qui augmentera le stockage des graisses et maintiendra un appétit plus grand.

En d'autres mots,  tu auras généralement plus faim qu'une personne zen.

 

Mot d'ordre pour retrouver un poids santé: mangez quand la faim atteint un niveau normal. Du style: " Tiens, j'ai un petit creux, mais rien de grand. Je peux encore attendre 30 minutes et ce n’est pas pressant." Cette faim vous remettra tous les pouvoirs de faire des choix adéquats, autant au niveau des portions que des choix d’aliments sains. Les choix les plus intelligents seront d'autant plus attrayants et savoureux quand la faim est juste normale! Dès que l'urgence de manger apparait, je ne garantis plus de vos choix qui se feront avec votre  cerveau d'homme de Cro-Magnon, celui qu'on appelle le cerveau reptilien. Une des parties de votre cerveau qui fonctionne sur pilote automatique.

 

 

 

Partagez via un média social